Imprimer

Détails

Mecredi, 28 mai 2014

Préservation des maisons historiques en bois: Patrimoine suisse donne l’exemple

La rénovation de la Stüssihofstatt à Unterschächen a été exécutée en étroite collaboration avec le service des monuments historiques du Canton d’Uri. (Photo Patrimoine suisse)

Dès le mois de juillet, il sera possible de passer des vacances dans cette maison en bois qui remonte au Moyen-âge, d’en ressentir l’atmosphère et d’en éprouver le confort. (Photo Patrimoine suisse)

A Schwytz, malgré l’intervention de Patrimoine suisse, plusieurs maisons dont l’histoire remonte à plus de sept siècles ont été rasées en décembre 2013. (Photo Patrimoine suisse)

En Suisse centrale, des maisons en bois datant d’il y a plus de 700 ans sont aujourd’hui encore détruites de manière totalement irresponsable. Elles figurent pourtant parmi les monuments les plus importants de notre pays. La fondation Vacances au cœur du Patrimoine, qui dépend de Patrimoine suisse, montre qu’il peut aussi en aller autrement.

Une atmosphère de ruée vers l’or règne sur le marché immobilier en maints endroits de Suisse centrale. L’augmentation du volume des constructions entraîne une charge accrue pour les services des monuments historiques. Or on leur serre la bride par des mesures d’économies. C’est le cas notamment à Lucerne. Depuis 2010, l’Etat a réduit de 1,3 million de francs les moyens alloués à son service des monuments historiques, alors que le nombre de demandes de permis de construire traités par ce dernier a doublé. D’un côté le boom de la construction persiste, de l’autre le travail de conservation est rendu de plus en plus ardu en raison de la diminution des budgets.

La pression sur les maisons en bois, en particulier, s’intensifie fortement. On prétend qu’elles ne peuvent plus être rénovées et qu’il faut les démolir. Mais le véritable motif réside dans les perspectives de gains immobiliers.

En Suisse centrale, certaines maisons en bois ont été érigées il y a plusieurs centaines d’années. Elles illustrent le savoir-faire artisanal de nos ancêtres et sont des témoins de l’époque de la création de la Confédération. Mais on continue à les sacrifier de manière inconsidérée. L’incompréhensible destruction de l’ensemble «Dorfbach» à Schwytz en est un exemple: malgré l’intervention auprès du Conseil d’Etat de Patrimoine suisse et de nombreux spécialistes, plusieurs maisons dont l’histoire remonte à plus de sept siècles ont été rasées en décembre 2013.

En restaurant la Stüssihofstatt à Unterschächen (UR), construite en 1450, la fondation Vacances au cœur du Patrimoine a montré de manière saisissante que les maisons typiques du Moyen-âge peuvent répondre aux besoins actuels de l’habitat. La rénovation a été exécutée en étroite collaboration avec le service des monuments historiques du Canton d’Uri. Dès le mois de juillet, il sera possible de passer des vacances dans cette maison en bois qui date du Moyen-âge, d’en ressentir l’atmosphère et d’en éprouver le confort.

Pour les questions des médias:
Adrian Schmid, secrétaire général de Patrimoine suisse, tél. 076 342 39 51

De plus amples détails concernant la location, la restauration et l’histoire de la maison se trouvent sous: www.magnificasa.ch

Recevoir nos communiqués de presse

Vous êtes journaliste ou rédacteur et désirez recevoir régulièrement nos communiqués? Laissez nous vos coordonnées.

 

> Inscription